Le moteur de la mémoire

Comment transmettre l’histoire du mur de Berlin à ceux qui ne l’ont pas connu ?
En famille d’abord : Berlinois ou Français, ils sont nombreux à être liés au Mur, même lorsqu’ils sont nés après sa chute. À l’école ensuite, à travers les programmes qui évoluent à mesure que la mémoire s’écrit.
Quand les professeurs peinent à captiver leurs élèves, les développeurs informatiques prennent le relais : désormais, la mémoire du Mur est délivrée smartphone à la mainÉcran toujours, mais le grand cette fois, le cultissime Good Bye, Lenin! a permis à plus d’un jeune Berlinois d’entrevoir une période si lointaine dans leur quotidien, si proche dans leur histoire. En visite enfin, avec les guides touristiques français de Berlin.